facebook-pixel-tracking
Menu

19Thirty

Bien plus qu’un nouveau modèle, c’est une collection entière que Pascal Raffy, propriétaire de BOVET 1822 et des Manufactures DIMIER 1738, dévoile en ce milieu d’année 2015. Pour en comprendre la substance, la légitimité et la genèse nous vous invitons à remonter le temps.

C’est au XXème siècle, durant les années 30, que l’horlogerie connut l’un des tournants les plus significatifs de son histoire. C’est en effet durant cette décennie que les montres passèrent massivement de la poche au poignet. 

Si on y voit aujourd’hui une évolution naturelle de l’horlogerie portée, cette mutation constitua alors une véritable révolution. Avec leur nouvelle ergonomie, les montres offraient désormais davantage de liberté et permettaient de nouveaux usages qui engendrèrent eux-mêmes de nouvelles fonctionnalités. Ce fut alors les débuts de montres spécialisées, spécifiquement conçues pour répondre à des besoins nouveaux et plus exigeants. Les horlogers se trouvèrent ainsi confrontés à une multitude de nouvelles contraintes. Les mouvements qu’ils manufacturaient alors exigeaient, par exemple, davantage de précision alors que leurs dimensions se réduisaient d’autant. Lié à cette évolution, l’acier, alors en plein essor, fut dès lors massivement utilisé pour façonner les boitiers apportant de nombreux bénéfices dus à ses propriétés mécaniques et à sa résistance.

Aucune maison ne symbolise mieux cette décennie de transition que la Maison BOVET 1822 qui obtint alors une réputation aussi affirmée pour ses chronographes de poignet que celle due à ses montres de poche du XIXème siècle. Véritable symbole de cette évolution, l’emblématique boitier Fleurier permet aujourd’hui par son design exclusif d’emporter une montre de poche à son poignet.


easel-bovet-1822

Ainsi donc, c’est une collection entière qui est dédiée à cette étape majeure de l’histoire horlogère. Pour définir cette dernière, Pascal Raffy s’est inspiré des codes esthétiques d’un garde-temps BOVET des années 30 et issu de sa collection privée : Le chronomètre « chevalet » et qui fut l’une des dernières montres de poche manufacturées par BOVET avant la généralisation des montres-bracelet.

La Collection 19Thirty emprunte les chiffres ainsi que les aiguilles du chronomètre « chevalet » au même titre qu’une esthétique épurée sublimant les performances chronométriques et les finitions « haute horlogerie » de chaque garde-temps de la collection. Deux boitiers distincts caractérisent cette collection : Le boitier Fleurier et le positionnement de sa couronne et de la bélière à 12H qui rappellent les origines de la Maison BOVET et le boitier DIMIER plus traditionnel avec ses quatre cornes et sa couronne positionnée à 3H. Une façon supplémentaire de symboliser cette décennie de transition.

Pour animer les dix-huit références que compte déjà la collection, c’est un calibre dédié qui a été entièrement développé et manufacturé par les horlogers et les artisans de DIMIER 1738. Mécanique à remontage manuel, ce dernier affiche une réserve de marche de sept jours à une fréquence de 21’600A/h et puise son énergie d’un unique barillet. Une telle prouesse n’est possible que par des finitions irréprochables de chaque composant selon des méthodes artisanales ancestrales. Comme à l’accoutumée, l’architecture de ce nouveau calibre s’articule autour d’une harmonie et d’une symétrie qui lui confèrent une élégance unique.

En plus des deux boitiers disponibles en acier, le collectionneur peut choisir un cadran noir, bleu ou ivoire avec des chiffres arabes, romains ou chinois, historiquement présents sur les cadrans manufacturés par la Maison BOVET. Il s’assure ainsi de disposer d’un garde-temps original et de haute horlogerie dont la chronométrie et la fiabilité lui autorisent un usage quotidien adapté à toutes les situations.

19Thirty trouve une place évidente parmi les collections de BOVET 1822 et définit une nouvelle vision de la haute horlogerie traditionnelle contemporaine inspirée par la richesse et la diversité d’un patrimoine qui jalonne l’histoire des arts horlogers depuis 1822.