Menu

Un beau geste de solidarité avec USD 1,5 millions de fonds récoltés lors de la soirée de gala sponsorisée par BOVET au profit d’Artists for Peace and Justice

BOVET 1822 le principal partenaire du gala de charité organisé au profit d’Artists for Peace and Justice (APJ). L’événement s’est déroulé à Casa Loma et a permis de rassembler la somme record de 1,5 millions de dollars.

Le très inspirant Père Rick Frechette, organisateur de la collectivité, prêtre et médecin, l’a exprimé mieux que tout autre : « Il ne s’agit pas là d’un geste de charité, mais bien de solidarité. Aider les enfants d’Haïti relève de la justice qui elle-même conduit à la paix ». La soirée fut co-animée par des personnes influentes, parmi lesquelles Pascal Raffy, propriétaire de Bovet 1822, Paul Haggis, Madeleine Stowe, Jason Reitman et George Stroumboulopoulos.

George-Stroumboulopoulos,-Father-Rick-Frechette,-Madeleine-Stowe,-Paul-Haggis,-David-Belle,-Natasha-Koifman-and-Pascal-Raffy_Original_3190

Cette année, l’événement s’articulait autour d’un superbe dîner organisé dans le spectaculaire domaine de Casa Loma que gère le Liberty Entertainment Group. Sous le ciel d’une nuit de septembre, ce château était le théâtre rêvé pour un gala au cours duquel Madame Madeleine Stowe ainsi que Madame Kate Daniels, la philanthrope bien connue de Toronto, ont respectivement promis de verser 50’000 dollars US à APJ pour les cinq prochaines années.

Devant l’assemblée, M. Raffy s’est exprimé sur son investissement personnel envers la cause soutenue. La Maison Bovet 1822 s’est engagée à soutenir APJ durant les cinq prochaines années à hauteur de 5 millions de dollars US, tandis que M. Raffy a tenu à se rendre en personne à Haïti pour visiter les installations. Il a affirmé très clairement qu’il veillait à ce que toutes les sommes récoltées soient intégralement attribuées à l’éducation des enfants.

Présenté en avant-première, le film que Paul Haggis et David Belle, Directeur Général d’APJ ont consacré au travail du Père Rick à Haïti, a reçu un accueil chaleureux de la part du public. Le Père Rick a ensuite relaté aux invités présents les expériences qu’il a accumulées dans ce pays au cours des trente dernières années. Lors de son tout premier séjour à Haïti dans les années 80, il a réalisé que les soins médicaux étaient ce dont la population avait le plus besoin.

Après la présentation du Père Rick, les invités ont eu la chance d’assister à un concert surprise de The National, le groupe américain d’indie rock nommé aux Grammy Awards. Leur performance fut suivie par celle de The Arkells auquel le public fit une standing ovation pour sa prestation enlevée de son titre phare « Whistleblower ». Enfin, Stacey Kay de Slaight Music fit vibrer la foule avec sa musique urban pop au son unique.

Sur le tapis rouge, entre autres visages connus, on a pu voir apparaître The Canadian Tenors, Ben et Jessica Mulroney, Cheryl Hickey, Arlene Dickinson, Kardinal Offishall, Caitlin Cronenberg, Shawn Hook et Stacey McKenzie.

“Toronto a toujours été un soutien formidable pour APJ. Année après année, la collecte de fonds que nous organisons à l’occasion du festival du film est de toute première importance pour nous », explique Paul Haggis. « Chaque centime récolté est directement utilisé sur place à Haïti, pour les besoins des enfants, en leur permettant l’accès à l’éducation et aux compétences qui leur sont nécessaires pour s’épanouir dans leurs communautés. C’est là que l’argent a toute son utilité, et c’est ce qui nous tient tant à cœur ».

M. Raffy a observé par lui-même les besoins de la population en détresse lors du voyage qu’il a effectué à Haïti en avril dernier en compagnie de membres de l’équipe APJ et de Mme. Madeleine Stowe. A son arrivée à la Cité Soleil, la commune la plus pauvre de Haïti, il a fait la connaissance du Père Rick et a pu constater les besoins mais aussi les progrès qui avaient été réalisés. M. Raffy a également rendu visite à l’Academy for Peace and Justice qui aide les jeunes les plus démunis de Port-au-Prince. Tout de suite après le tremblement de terre de 2010, APJ a financé l’achat d’un terrain et la construction d’une école qui est la première école d’enseignement secondaire gratuite de Haïti et aussi la plus grande. Celle-ci a permis à plus de 2000 enfants défavorisés de poursuivre leur cursus scolaire au-delà de la sixième. Avec 400 nouveaux enfants par an, l’Academy atteindra sa capacité totale de 2800 élèves en 2016.