Menu

Nos Manufactures

Château de Môtiers Manufacture BOVET 1822 Manufacture DIMIER 1738

Château de Môtiers

BOVET 1822
Manufacture de Cadrans et de Sertissage

DIMIER 1738
Manufacture de Haute Horlogerie Artisanale

Château de Môtiers

Là où l’histoire de BOVET commence…





Origines

Le Château de Môtiers, originellement appelé Vauxtravers domine le village de Môtiers ainsi que l’ensemble du Val-de-Travers. Edifié au début du XIVème siècle par Rodolphe IV, comte de Neuchâtel, il est occupé au fil des siècles par les seigneurs du Val-de-Travers. En 1835, l’Etat le vend à Henri-François Du Bois-BOVET. Les descendants de la famille BOVET en font don au canton de Neuchâtel en 1957.

Monument historique

Occupant une surface de 5800m², le Château de Môtiers, classé monument historique, offre une vue exceptionnelle sur les paysages du Val-de-Travers avec à l’ouest, le village de Fleurier, berceau historique de BOVET. En 2006, l’Etat de Neuchâtel cherche à vendre le château dont l’entretien est devenu trop onéreux pour ses finances. Monsieur Pascal Raffy est le seul candidat au rachat qui soit en mesure d’acquérir mais surtout de préserver à long terme ce patrimoine unique si cher aux neuchâtelois. Il parvient donc à acquérir le Château de Môtiers et à concrétiser ainsi son rêve d’offrir à BOVET l’opportunité de revenir sur son lieu de naissance. Un environnement idyllique, il n’est pas de hasard si Fleurier et le Val-de-Travers ont connu, à l’aube du XIXème siècle, l’incroyable essor de l’activité horlogère qui assura la prospérité de la région durant presque deux siècles.

« Les ateliers permettent aux horlogers d’exercer leur art dans les meilleures conditions possibles. »

nouveau cadre

L’ensoleillement et la luminosité si particulière des vallées du jura neuchâtelois, la sérénité dispensée par la nature environnante ainsi que l’expérience que les Vallonniers (ou Valtraversins) avaient déjà développée en micromécanique avec la production de machines destinées à la dentellerie offraient les conditions idéales pour qu’y naisse la Haute Horlogerie.

“Le Val-de-Travers autrefois isolé reste le cadre idéal pour inspirer l’expression créative de ses artisans horlogers.”

Ateliers

Bien que les transports et les moyens de communications de l’aube de ce troisième millénaire en permettent un accès rapide et facilité tout au long de l’année, le Val-de-Travers, autrefois isolé, constitue, aujourd’hui comme au XIXème siècle, l’environnement parfait pour l’expression créatrice des artisans horlogers. Il n’en fallait pas plus pour que Pascal Raffy prenne la décision d’installer les ateliers d’horlogerie et de gravure de BOVET au Château de Môtiers contribuant ainsi à donner un second souffle à l’économie horlogère locale que la région attendait depuis trente ans.

2
D’importants travaux d’aménagement et de rénovation sont entrepris aussitôt l’acte de vente signé par l’Etat de Neuchâtel et Pascal Raffy. Les différents corps de bâtiment sont alors affectés et restaurés afin de recevoir un espace de réception, des locaux administratifs et les ateliers. Un investissement important a été consenti afin que ce dernier corresponde aux critères qualitatifs requis pour que les horlogers puissent y exercer leur art dans les meilleures conditions.





Chateau4_modi
Le vaste espace choisi est idéalement exposé et bénéficie d’une luminosité optimale. Il a fallu cependant transformer celui-ci afin que le taux d’humidité soit minimum et constant et qu’il puisse être maintenu en surpression atmosphérique afin d’en expulser les plus infimes poussières et impuretés. Un exercice d’autant plus contraignant lorsqu’il s’agit d’un monument historique classé datant du XIVème siècle.