Menu

1797 – 1835

Etablissement de la Dynastie Bovet

1797 – 1835

1840 – 1939

2001 – 2016

1797 – 1835

1797

Edouard Bovet nait à Fleurier. Il est le fils de Jean-Frédéric Bovet, lui-même horloger à Fleurier.

1814

Edouard Bovet termine son apprentissage d’horloger et quitte Fleurier avec ses frères Alphonse et Frédéric pour Londres alors important centre de fabrication mais surtout du commerce de l’horlogerie européenne.

1818

Edouard Bovet quitte Londres le 20 Avril à bord de l’Orwell, navire de la « Compagnie des Indes ». Il arrive le 16 Août à Canton où il vend très rapidement quatre montres de poche pour la somme de CHF 10 000 représentant aujourd’hui l’équivalent d’un million de dollars.

1822

Edouard Bovet réside à Canton et créé avec ses frères, Alphonse, Frédéric et Gustave un partenariat visant le commerce de l’horlogerie en Chine. Le premier traité de l’entreprise Bovet est enregistré à Londres et daté du premier mai. Face à l’expansion rapide de l’entreprise, la société transfert le centre de sa fabrication à Fleurier.
Dès à présent, les montres Bovet sont caractérisées par le niveau exceptionnel de leurs décorations. À tel point qu’Edouard Bovet est reconnu comme l’inventeur du fond transparent. Ainsi, la transparence révèle l’expertise technique et esthétique hors pair tel que l’échappement Duplex qui équipe le mouvement Bovet de 1822 jusqu’à l’arrivée des premiers échappements à ancre suisse.

1830

Construction de la maison BOVET à Fleurier communément appelée « le Palais Chinois », qui deviendra en 1905 l’Hôtel de Ville dans lequel siège également la Fondation de la Qualité Fleurier dont BOVET est l’un des membres fondateur.

1835

Le Château de Môtiers, construit au XIVème siècle et dominant le Val-de-Travers ainsi que Fleurier, est vendu à Henri-François Dubois-Bovet. Ses arrière-petits-enfants en feront don en 1957 à l’Etat de Neuchâtel.