Menu
Contact

Only Watch 2017

Dévouement à la la recherche sur la maladie de Duchenne

Secret Beauty pour
ONLY WATCH 2017

Artists for Peace
and Justice

Pininfarina

David Ferrer

Ilgiz Fazulzyanov
en partenariat avec Bovet

Secret Beauty pour
ONLY WATCH 2017

Les actions caritatives de BOVET 1822 ont toujours été orientées en faveur de l’enfance et de l’éducation. C’est donc très naturellement que Pascal Raffy et l’ensemble des artisans de la Maison ont choisi de soutenir cette année encore la recherche sur la maladie de Duchenne en participant à la 7ème édition d’Only Watch.

Le garde-temps manufacturé spécifiquement à cette occasion est unique à plus d’un titre. Ainsi, les deux siècles de suprématie en termes d’arts décoratifs horlogers que compte la Maison BOVET découlent ici sur une interprétation qui combine le savoir-faire d’une tradition ancestrale à l’innovation au service de l’art.

Réalisées en émail grand-feu ou appliquées sur un support de nacre ou laqué, les peintures miniatures de BOVET 1822 enchantent les collectionneurs depuis l’aube du XIXème siècle. C’est donc en toute cohérence qu’une peinture miniature a été choisie pour personnaliser ce garde-temps.

De nombreuses variations du thème choisi – une Geisha – sont venues orner fonds ou cadrans des garde-temps BOVET depuis 1822. Celle qui se présente sur ce garde-temps en est bien sûr une expression jusqu’alors inédite. Mais c’est surtout la technique retenue pour sa réalisation qui confère au garde-temps son prestige et son unicité.

S’agissant d’une première mondiale, l’idée en question est aussi inédite que lumineuse puisqu’il s’agit en effet de combiner la technique de peinture miniature traditionnelle à l’application par strates de matière luminescente.

L’oeuvre transcrite sur la surface du cadran par l’artiste sera ainsi visible de jour comme de nuit.

Mais la virtuosité des artisans de BOVET 1822 les a conduits à aller plus loin encore dans leur démarche. La Geisha qui orne le cadran ne se contente pas de rayonner la nuit venue mais elle se dévêt littéralement, son kimono disparaissant alors qu’elle s’illumine dans l’intimité de la pénombre.
On peut ainsi considérer que l’artiste a réalisé deux peintures simultanément. Une nouvelle contrainte se présente d’ailleurs à ce dernier qui doit régulièrement passer d’une pièce éclairée à une chambre noire pour juger chaque étape de son méticuleux ouvrage.

En présentant ce garde-temps empreint de tradition et d’innovation, BOVET 1822 donne une nouvelle dimension aux arts appliqués et crée un lien inédit entre la tradition séculaire de la peinture miniature et celle des montres érotiques en s’affirmant une fois encore comme le pionnier et la référence ultime en termes d’arts décoratifs horlogers.