facebook-pixel-tracking
Menu

BOVET célèbre l’ouverture de son nouvel espace de vente à New York

C’est avec une grande fierté que la Maison BOVET 1822 a dévoilé son tout nouvel espace de vente dans la prestigieuse boutique d’Asprey of London, située sur Madison Avenue à New York.

Asprey représente les garde-temps BOVET à l’international dans ses boutiques depuis 2015, lorsque M. Raffy, propriétaire de la maison BOVET, a renforcé ce partenariat de longue date en devenant actionnaire et membre de son conseil d’administration.

De nombreux journalistes et des personnalités influentes de l’univers de l’horlogerie se sont rassemblés mardi dernier, en soirée, afin de célébrer le lancement du nouvel espace BOVET à New York. Tout en sirotant une coupe de champagne, les invités ont eu la chance de découvrir les nouveaux garde-temps BOVET, y compris le dernier né, le 19Thirty, présenté pour la première fois aux États-Unis.

BOVET_Asprey_NYC_111715-(1)_RECITAL15


BOVET_Asprey_NYC_111715-(4)_19Thirty

Cette collaboration entre BOVET 1822 et Asprey of London est le fruit d’une rencontre entre deux Maisons qui se consacrent fondamentalement à favoriser l’art de l’exceptionnel, et qui partagent les mêmes valeurs, ainsi que la même passion pour le vrai luxe.

Fondée en 1781, Asprey entretient un lien de longue date avec la famille royale britannique qui remonte au XIXe siècle, en 1862 exactement, date à laquelle la reine Victoria a émis le premier Royal Warrant (mandat royal) de la maison pour ses sacs de voyage ainsi que ses nécessaires de toilette et de correspondance. Depuis, Asprey a conservé son mandat royal auprès des différents monarques britanniques et également auprès de plusieurs autres personnalités de sang bleu, dont le prince de Galles, Son Altesse Royale le prince Charles, qui a octroyé à Asprey un mandat royal en tant que bijoutier et orfèvre. De nos jours, Asprey continue de posséder son mandat royal, tel un héritage familial pour les générations futures.

L’histoire de BOVET, quant à elle, remonte au tout début du XIXe siècle, lorsqu’Edouard Bovet quitte Londres pour conquérir le marché de la Chine, où il devient rapidement fournisseur de montre de poche pour l’Empereur et sa cour. De nos jours encore, de nombreuses montres de poche BOVET se trouvent entre les murs de la Cité interdite. L’une d’entre elles est même exposée dans le hall central du palais. C’est finalement le 1er mai 1822, à Londres, que le nom BOVET devient une marque déposée. Au cours de la première exposition universelle qui se tient à Paris au milieu du XIXe siècle, la Maison BOVET se voit décerner une médaille d’or dans la catégorie Luxe pour une paire de montres de poche commandée par l’Empereur de Chine. Plus récemment, au cours des 10 dernières années, BOVET a remporté plus d’une dizaine de prix à travers le monde, rendant hommage à la singularité, la prouesse mécanique incomparable et la richesse artistique de la Maison.

BOVET_Asprey_NYC_111715-(6)

C’est un avenir prometteur qui s’annonce pour ces deux Maisons qui honorent à la fois le raffinement britannique, empreint de noblesse, et l’excellence de l’horlogerie suisse, en offrant une superbe démonstration du vrai luxe et de la mesure du temps.