Menu
Contact

L'Art de la Peinture Miniature

L’Art de la Peinture Miniature

Dès les premiers garde-temps manufacturés, BOVET s’est distingué par l’extrême finesse des détails de ses peintures miniatures.

Edouard Bovet

En dépit d’une offre prolifique de garde-temps ainsi décorés, Edouard Bovet est parvenu à s’imposer par la qualité des peintures qu’il proposait. C’est certainement ce qui fit le succès de BOVET auprès de ses premiers clients parmi lesquels figurait l’Empereur de Chine. L’un des garde-temps dont il fit l’acquisition au début du XIXe siècle occupe aujourd’hui encore la salle centrale de la Cité Interdite. La fidélité de la représentation des deux cygnes peints sur le fond et leur réalisme expliquent à eux seuls le succès d’Edouard Bovet dans un pays jusqu’alors fermé au commerce extérieur. L’ère industrielle du XXe siècle verra hélas décroître le recours aux arts décoratifs à tel point que le savoir-faire des émailleurs et des peintres en miniatures faillit disparaître définitivement.

Bovet-Micro-Peinture-22

laque polie

Rares sont ceux qui ont su sauvegarder ces métiers qui avaient autrefois tant contribué à la reconnaissance internationale de la Suisse pour l’infinie minutie de ses artisans. BOVET est de ceux-ci. La technique de peinture retenue aujourd’hui par BOVET pour ses peintures miniatures est celle de la laque polie. Cette pratique est issue de celles qui firent la gloire de BOVET. Elle a été développée par l’un des artisans œuvrant exclusivement pour BOVET et permet de retrouver toutes les qualités de la laque de Chine.

Bovet-Micro-Peinture-17

Des différentes techniques encore pratiquées à ce jour, c’est celle qui permet la meilleure définition des détails et qui résiste par ailleurs mieux aux chocs que l’émail. A l’instar des autres techniques, la laque polie nécessite un nombre conséquent de cuissons successives en fonctions de la complexité du motif et du nombre de couleurs le composant. Cependant ces cuissons n’excèdent pas des températures de 140° ce qui permet à la laque polie d’être appliquée sur un éventail de supports très conséquent. C’est la nacre qui sert de décor à la majorité des peintures miniatures de BOVET.

Bovet-Micro-Peinture-27

nacre

Après un traitement spécifique, sa surface offre l’accroche idéale aux plus infimes détails. La nacre, recouverte de laque translucide, révèle toute la richesse de ses reflets irisés. Masquée par des couleurs opaques, elle compose, selon la nature du graphisme, une marqueterie miniature. Chaque cadran étant unique, l’inspiration est intarissable et se nourrit de thèmes aussi variés que des motifs floraux, des animaux, des paysages, des portraits ou des reproductions de tableaux.

Création

Le travail de l’artisan consiste à créer ou reporter le dessin à une échelle généralement cinq fois supérieure et à l’adapter à la forme ronde du cadran tout en tenant compte de la position des aiguilles et des éventuels guichets du cadran. Après la validation de cette opération initiale, le dessin est reporté à la bonne échelle et une première trame est dessinée sur le cadran. S’ensuivent une multitude d’opérations ; peinture des fonds, des décors, des détails appliqués successivement couleur par couleur à l’aide d’un pinceau en poil de martre extrêmement fin. Entre chaque opération, l’artisan appose une laque qui fixe chaque détail de chaque couleur. Chacune de ces poses de laque nécessite une cuisson suivie d’un polissage.

Bovet-Micro-Peinture-12

nouvelles techniques

Après que l’ultime couche de laque ait été déposée et cuite, la dernière opération consiste à ramener le cadran à son épaisseur définitive par des abrasions toujours plus douces avant le dernier polissage qui révélera la profondeur de l’œuvre. Soucieux d’être toujours plus proches de la perfection, les artisans de BOVET ont développé de nouvelles techniques associables à la laque polie. Certains cadrans ont ainsi des détails réalisés à la feuille d’or, dans d’autres cas ce peut être des paillons d’or ou d’argent qui se mélangent à la laque créant ainsi un effet de métallisation.

Excellence

La très grande proportion des garde-temps BOVET personnalisés par une peinture miniature démontre combien clients et collectionneurs associent la Maison BOVET à cet art. L’excellence de BOVET dans les arts décoratifs horlogers n’a pas seulement contribué à sauvegarder des savoir-faire menacés de disparition, elle leur a donné un nouvel essor.